Mont-Saint-Vincent (71)

Une terrasse jardinée

Adossée aux coteaux du Mont-Saint-Vincent, la propriété offre une vue imprenable sur le Mont-Blanc. Les différents bâtiments de cet ancien corps de ferme se distribuent autour d’une cour centrale, ouverte sur ce paysage.

Le projet porte sur l’aménagement et la valorisation de cette cour comme lieu de vie extérieur dans le prolongement de l’habitation. Prenant en compte les contraintes de passage des véhicules, le projet prend le parti de penser les revêtements de sol graduellement selon leur usage (imperméable, semi-perméable, perméable), et d’y adjoindre une flore aux couleurs contrastées. Ainsi, depuis la route, des espaces ouverts aux usages et colonisés au gré des passages par une flore d’annuelles aux teintes bleutées laissent place, aux abords du bâti, à une terrasse confinée par une strate arbustive aux nuances orangées, créant un premier plan fleuri à cette vue lointaine remarquable. https://www.ejo-cooperative.com/la-maladiere