Iris Chervet

L’atelier revendique une conception transversale où l’attention aux milieux naturels prime sur l’organisation des milieux construits et guide les choix architecturaux. Il s’agit d’établir – ou de rétablir – la relation essentielle entre l’homme et le territoire, et de participer à l’élaboration d’une culture des « milieux habités ». L’entrelacement des échelles, des grands territoires aux détails réalisés, permet de questionner la nécessité de construire et d’imaginer une valorisation réciproque de la ville et du paysage. L’atelier s’appuie sur la géographie comme socle fondamental de l’urbanisme, permettant de projeter la transformation des territoires au regard des mutations climatiques en cours et à venir.

Projets

Aucune page disponible.