Info

On récolte ce que l’on sème…

Dans cet espace, l’agriculture s’oppose d’abord à la nature sauvage, avant de rencontrer une forme de réconciliation. Les surfaces cultivées à grande échelle sont bien souvent consacrées à une seule espèce végétale, tandis que la nature dispose d’une palette d’essences utiles et nourricières très diversifiée. Les premiers sont matérialisés par des sillons creusés dans une terre nue, la seconde se compose de saule tressé vivant accroché par des plantes grimpantes. Pourtant, dans un troisième temps, les formes et les couleurs s’uniront pour proposer différents biotopes aux lumières et parfums volatils... Dans des vasques, des bâtons de vie à l’écorce rouge remplis de graines invitent à semer à son tour parmi les arbres, arbustes et vivaces environnants. Indomptée, la nature reste luxuriante, bourdonnant du son de ses abeilles et de ses oiseaux. Chaque graine est un cadeau à venir pour l’homme. Châtaigniers, saules, ails, courges, sureaux s’entremêlent bientôt aux céréales. La terre reprend vie. Les champs prospèrent à nouveau.

Nous avons réalisé cette année le jardin « On récolte ce que l’on sème » pour le festival de Chaumont sur Loire et nous avons reçu le prix du jardin transposable. Pour cela justement … nous cherchons à le transposer !

En effet, nous voudrions refaire et réadapter le projet dans un nouveau lieu, mais malgré nos multiples recherches nous n’avons pas encore trouvé de nouvel acquéreur.

Vous êtes intéressé et souhaitez en savoir plus ?

C’est : ICI

Et là….