Ecole

L’ENSAP Bordeaux poursuit l’objectif de faire évoluer ses enseignements et sa recherche

L’ENSAP Bordeaux, premier établissement développant une autre discipline que l’architecture, ouvre en1991, une formation de paysage et répond dès lors aux enjeux de la société contemporaine. La conception des espaces bâtis et de la ville se voit augmentée des questions territoriales et socio-environnementales qui supposent un recours à un champ de connaissance élargi, largement construit par les pratiques paysagistes.

Aussi, l’école développe des activités de recherche portant d’une part, sur l’essence même de la démarche architecturale et sur l’application à l’architecture des sciences de la matière et des sciences sociales sur lesquelles s’appuie la compétence de l’architecture, et d’autre part, sur l’exploration d’un champ de recherche neuf concernant la relation des sociétés aux paysages. La recherche paysagiste s’exprime notamment dans une unité de recherche, Passages (UMR 5319), laboratoire pluridisciplinaire au sein duquel coexistent des paysagistes, des géographes, des sociologues, etc.

A cette singularité dans le paysage des ENSA inscrite sous la tutelle du Ministère de la Culture, s’ajoute un territoire géographique extrêmement riche dans lequel sont ancrés un grand nombre d’enseignements. La culture du « terrain » et de ses lectures de paysage in situ et l’appréhension d’ateliers de projet situés dans un contexte spatio-culturel sont très présentes : du nord au sud, l’estuaire fait place au massif pyrénéen, d’ouest en est, les paysages viticoles succèdent au plateau landais.

En 2015, la formation Paysage a été profondément rénovée, passant d’un cursus de 4 à 5 années, recrutant autrefois ses étudiants après un bac+2 et accueillant maintenant des étudiants à la suite de leur baccalauréat. L’établissement s’est doté d’un nouveau programme pédagogique conforme au modèle universitaire européen de type licence-master-doctorat.

L’offre de formation en paysage qui se compose aujourd’hui d’un cycle préparatoire d’études en paysage (CPEP) en deux années consacrées à l’acquisition des bases d’une culture paysagère et d’un cycle conduisant au diplôme d’État de paysagiste (DEP), conférant le grade de master, diplômera donc cette année ses premiers DEP ayant effectué le cycle complet sur 5 ans. C’est dans ce contexte de premier bilan de la réforme des écoles des paysages qu’intervient le renouvellement de l’accréditation de ses diplômes qui sera déposée au printemps 2021.

Toute l’actualité de l’ENSAP Bordeaux : ICI