vous êtes ici : Formation continue (consulter les formations)

Formation continue

Formation continue à destination des paysagistes concepteurs

A l'heure des réformes récentes, penchons-nous sur le dossier de la formation continue : que vous soyez salarié(e) ou indépendant(e), il est souvent difficile d'identifier auprès de quel organisme cotisons-nous et quels droits nous ouvrent-ils ?
lire la suite

MAJ - Formation continue

Centre de formation « MAJ »

La FFP en partenariat avec le centre de formation « MAJ » vous propose :

  • Des cycles de formation structurés, répondant aux attentes des paysagistes concepteurs et autres acteurs du cadre de vie
  • Des formations « sur mesure » adaptées aux besoins spécifiques des agences
  • Une formation spécifique destinée aux jeunes inscrits qui ont moins de 3 ans d'exercice et beaucoup de questions
  • Un voyage d'étude annuel
  • Des visites de projets architecturaux en lien avec les thématiques de formation
  • Des conférences, des rencontres, des échanges, des réponses, ...
  • Des méthodes d'évaluation et des compétences allant de la sensibilisation à l'expertise

en savoir plus

03/11/2015L'aprpès Tram

Intervenants
Alfred Peter - Alfred Peter Paysagiste 
Samuel Maillot - Roland Ribi & Associés
Yves Laurin - Yves Laurin Consultant 
Alexandre Bouton - Urban Act Architecture

Invités
Alain Groff - Directeur de l'Office de la Mobilité du canton de Bâle-Ville
Christian Proust - Président du Conseil Départemental du Territoire de Belfort de 1982 à 2004

Quelle alternative au tram?
Les années 1990-2000 : le tramway superstar de l'urbanisme…

Dans les politiques de mobilité de la quasi-totalité des grandes agglomérations françaises, la double décennie 1990 – 2000 aura été consacrée à la gloire du tramway.
A l'origine simple moyen de transport, il s'est imposé comme une star des projets de mandature municipale, jusqu'à apparaître comme l'outil miraculeux de la requalification de tous les tissus urbains agglomérés.
Il a insufflé une dynamique de requalification de l'espace viaire, porteuse d'urbanité et d'envie d'espace public.
En modifiant notre rapport à la voiture, il a été le fer de lance des changements de comportements de mobilité urbaine.
Il a aussi largement contribué à déclencher des opérations d'urbanisme permettant de « reconstruire la ville sur la ville ».
Bref, le tramway a fait la démonstration, chère à Spaces in Motion, que l'on peut, en croisant logiques de mobilité et d'aménagement, organiser dans nos villes des espaces-temps du quotidien où l'on peut vivre sans être totalement dépendant de la possession d'une automobile.
 
Et maintenant ? L'effet tram… sans le coût du tram ?
Mais après les acquis des dernières décennies, il faut désormais répondre à de nouveaux défis, en particulier financiers :
- la réduction des capacités d'investissements des collectivités, qui limitent les possibilités d'extension des réseaux tramway existants et la transposabilité du système tramway aux villes de taille intermédiaire ;
- la maîtrise des dépenses de fonctionnement des transports urbains, en augmentation tendancielle, qui mettent les collectivités au pied du mur et imposent la recherche urgente de solutions permettant d'augmenter l'efficacité et la productivité des réseaux urbains.
 
Le Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) est l'un des produits de ce changement d'époque. Cet acronyme barbare recouvre en fait des projets de nature et d'ambitions très contrastées, depuis les dispositifs purement techniques de régulation du trafic visant à améliorer la vitesse des lignes, jusqu'au système de « busway » qui réaménage les profils de rue de façade à façade et dont le véhicule se grime -parfois à l'excès ?- en faux tramway…
 
Nouveau contexte… nouvelles stratégies
Au-delà du panel des solutions de transport, l'ambition de la formation « après tram » est de dresser un état de l'art des politiques les plus innovantes en la matière, et de donner aux participants les clés pour poser un raisonnement systémique associant :

- Les concepts d'offre de transport public urbain (les facteurs macro-économiques sur lesquels ils reposent, l'analyse des niveaux de services offerts à la population, les domaines de pertinence)

- Leur articulation, servicielle ou infrastructurelle, avec l'ensemble des modes – marche, vélo, voiture partagée ;
- Leur articulation avec l'aménagement des espaces publics et les « frappes chirurgicales » sur les nœuds stratégiques à fort effet de levier

 


Bâle / Belfort du 2 au 4 Décembre 2015 - 1 695 EUR HT

Possibilité de prise en charge par votre OPCA.
Retrouvez toutes les informations sur le site de Spaces in motion: www.spacesinmotion.net/

 

Voir le programme

 

Inscription

 

 

Sollertia solution accompagne les organismes de formations

retour