vous êtes ici : Actualités > articles

Articles

16/10/2019Fondation Eve Marre

DONNER DE NOUS-MÊMES

POUR ÉPANOUIR LES TALENTS

La Fondation Eve Marre est née de l’idée de poursuivre l’œuvre d’Eve Marre, architecte et paysagiste, disparue tragiquement à l’âge de 29 ans. 

Promise à une belle carrière, Eve Marre était très investie pour transmettre sa passion auprès des étudiants, éclairer leur vocation et contribuer à leur réussite.

Elle n’a pas pu aller au bout de ses ambitions.

Alors comme elle, la Fondation Eve Marre donne du temps, de l’énergie pour permettre à des étudiants et à de jeunes diplômés d’aller au bout de leurs projets. 

Chaque année, des bourses sont attribuées à des jeunes issus de deux grandes écoles de Paysage et d’Architecture : l’Ecole Nationale Supérieure de Paysage de Versailles-Marseille (ENSPVM) et l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon (ENSAL) : 

• Iris Olié, de l’ENSPVM, a ainsi pu participer au Congrès mondial de l’IFLA (International Federation of Lanscape Architecture) au cours duquel elle a obtenu le premier prix pour son projet « Interware in Puggole, when biodiversity and city are one ».

• Eugénie Denarnaud, de l’ENSPVM, a eu l’opportunité de poursuivre ses recherches au Maroc, en travaillant sur les délaissés urbains réappropriés en jardins potagers.

  • • Stanislas Geiger et Robin Vitus-Disch, de l’ENSAL, ont réussi à construire leur « Bricothèque », déjà mise à disposition du public lors de manifestations à l’espace MUE de Lyon.
  • • Roxane Berry, de l’ENSAL, a pu participer à la construction d’une école publique dans un village isolé du Bénin, en juillet 2019.
  • • Margaux Fouquet, de l’ENSPVM, vient de terminer son périple pédestre (500 km), entre la Slovénie et la France, pour s’inspirer de la spécificité des paysages traversés.
  • • Noémie Lages, de l’ENSPVM, se propose d’étudier dans différents pays les zones intermédiaires entre habitations et zones industrielles, souvent délaissées, en vue de leur réhabilitation.

 La Fondation Eve Marre a contribué largement à la réalisation de ces projets. 

L’ambition de la Fondation Eve Marre, sous l’égide de la Fondation de France, est de permettre d’épanouir de nouveaux talents chaque année.

De donner, de redonner de l’espoir à celles et ceux qui croient que certaines ambitions sont inaccessibles afin de lancer leur carrière. 

Eve Marre est décédée en 2009 des suites d’une erreur médicale alors qu’elle effectuait un don de plasma. Diplômée de l’École Nationale Supérieure de Paysage de Versailles-Marseille et de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon, elle était au début d’une carrière prometteuse qui l’avait déjà amenée sur de beaux projets, du réaménagement des quais du Rhône à Lyon (Agence In Situ), au Centre social et Ludothèque « La Queue du Lézard » à La Rochelle (Agence Rue royale architectes), pour n’en citer que deux.

retour