vous êtes ici : Actualités > articles

Articles

28/02/2010Les villes manquent cruellement de "vert "

Dans la dernière enquête « Le jardin, un bien social à partager » de l'Unep-Ipsos (*), les Français ont semble-t-il fait le choix du vert. Pour 93.5% des Français interrogés, le lien avec les plantes, les végétaux et les jardins est devenu un aspect important de leur équilibre quotidien.

Si le rôle de la nature a des impacts plus ou moins forts sur leur quotidien, ils sont toutefois 72% à estimer que la présence de jardins et autres espaces verts est encore insuffisante, notamment en ville. Nommés « les orphelins du végétal » dans l'étude, ils appellent de leurs vœux un verdissement plus important de l'espace urbain. Ainsi, s'ils étaient élus locaux, comme leur a suggéré l'enquête, ils seraient 42% à voter l'aménagement des parcs et jardins et l'amélioration des espaces verts existants, derrière l'optimisation des réseaux de transports en commun et la modernisation des services socio-éducatifs. Certains vont même jusqu'à proposer des projets de rénovation urbaine entièrement guidés par le végétal (31%).

Chez soi ou au bureau : le vert devient indispensable
Egayer et « verdir » le quotidien, cela se passe aussi au niveau de l'entreprise et du cadre de travail. Après avoir endossés le rôle d'élu local, les Français interrogés se sont mis à la place d'un chef d'entreprise. Pour améliorer les conditions de travail de leurs employés, ils seraient 36% à plébisciter l'aménagement d'espaces de repos végétalisés, après l'installation de crèches d'entreprise (63%) et la mise en place de système de co-voiturage (40%). Verdir les abords des entreprises recueille tout de même 10% des suffrages. Parmi les solutions pour résoudre le trop-plein de gris en entreprise, la toiture végétalisée s'est largement répandue ces derniers temps. Une façon, à la fois, de satisfaire le besoin de « vert » chez le salarié et de faire un petit geste pour la nature.

Enfin, autre lieu qui connaît de grosses lacunes en matière de vert, ce sont les centres commerciaux, surtout ceux qui ont éclos aux abords des grandes villes. L'enquête Unep-Ipsos révèle ainsi que les Français sont de plus en plus sensibles à la notion de confort et d'agrément lorsqu'il s'agit de faire leurs courses : 75% déplorent le manque de végétaux dans les magasins ou à leurs abords, tandis que 26% placent la présence de parkings plantés d'arbres et/ou d'espaces paysagers à l'intérieur juste après la gamme de produits disponibles et la qualité de l'accueil (hors prix et proximité, qui arrivent en tête, ndlr) dans le choix du lieu pour faire leurs courses.
Des considérations qui montrent l'importance de l'environnement dans les préoccupations quotidiennes des concitoyens, tant dans leur sphère privée que publique.

(*) L'enquête a été menée par l'institut Ipsos pour le compte de l'Unep-les entreprises du paysage, du 19 au 21 décembre 2009 sur un échantillon de 643 personnes, représentatif de la population française âgée de 25 ans et plus.

retour