vous êtes ici : Actualités > articles

Articles

18/11/2005Le projet professionnel

La Fédération française du paysage a lancé l'élaboration du Projet professionnel des paysagistes concepteurs. Il s'agit d'un document de synthèse qui fait le point de la vision que partage cette profession des enjeux relatifs au paysage et à son exercice professionnel. Il propose des axes d'évolution de ce métier et de son contexte, à concrétiser par des politiques adaptées.

Mais la réalisation de ce projet dépend en partie de celle d'un état des lieux précis de la profession. La FFP est souvent sollicitée pour donner un tel état des lieux, ses partenaires pensant qu'elle possède toutes ces informations. Or, à la différence de professions réglementées ou d'associations homologues plus importantes (comme aux USA ou au Royaume-Uni), celle-ci n'a pas les moyens d'assumer seule une telle enquête. Elle possède quelques éléments de connaissance de la profession, recueillis auprès de ses membres, mais un recueil plus exhaustif et une synthèse nécessitent des moyens importants. De plus, d'autres données sont à recueillir auprès des écoles, des administrations, de la maîtrise d'ouvrage.

Les travaux déjà réalisés
Plusieurs travaux allant partiellement en ce sens ont été réalisés par ces divers acteurs (FFP, écoles, administration), mais une vue d'ensemble, longtemps demandée, n'a toujours pas été réalisée. Citons parmi les plus récents (titres et références exactes à vérifier) :

-  Pierre Donadieu et Moez Bourraoui, La Formation des cadres paysagistes par le ministère de l'Agriculture, 1874-2000, ENSP, 2003 ;
-  Jean-François Seguin, Qui commande quoi à qui, MEDD-DNP, 2004 : enquête à partir des appels d'offres publiés sur http://www.elanews.com  ;
-  FFP, Enquête sur l'intervention des paysagistes concepteurs dans l'agriculture, MAAPR, 2005 ;
-  FFP, « État des lieux des pratiques et des métiers des paysagistes », in Étude préalable à la mise en place d'un Office Professionnel de Qualification des concepteurs en paysage, 1e partie, 2000, pp. 7-22 ;
-  Serge Briffaud, Enquête sur les 100 premiers paysagistes DPLG diplômés de l'EAPB ;
-  Données recueillies par la DNP auprès des participants aux ateliers « Profession paysagiste » en 2003 (non publiées).

Trois étapes peuvent être définies pour réaliser puis actualiser cet état des lieux, chacune pouvant être lancée même si la suivante n'est pas assurée :
1) à court terme (3 mois), un questionnaire que la FFP adresse aux écoles et aux ministères,
2) à moyen terme (1 an), une enquête menée par un bureau d'études pour le compte des ministères concernés, associant la FFP et les écoles à son pilotage,
3) à plus long terme, la mise en place d'un observatoire de la profession, fournissant une information permanente.

Partenaires
Ces trois étapes devraient impliquer les mêmes partenaires, la FFP proposant de mener la première, mais les suivantes devant l'être sous l'autorité de l'administration :

Profession
-  Fédération française du paysage
-  Autres associations de paysagistes concepteurs (Paysagistes-conseils de l'État, anciens élèves)
-  Le cas échéant, professions en relation (« Filière paysage », architecte, urbanistes...)

Ministères
-  Écologie (Prix du Paysage, journée des écoles, programmes de recherche « Politiques publiques et paysage » et « Paysage et développement durable » ;
-  Agriculture (ENSP de Versailles, INH d'Angers, organisation de la « filière paysage » ;
-  Culture (en charge de l'architecture et écoles d'architecture et de paysage de Bordeaux et Lille) ;
-  Équipement (en charge de l'urbanisme, co-tutelle des Paysagistes conseils de l'État) ;
-  Intérieur (relations avec les collectivités locales, maîtres d'ouvrage et gestionnaires) ;
-  Fonction publique (carrière des paysagistes concepteurs fonctionnaires).

Ecoles
ENSP (Versailles), ENSAP (Bordeaux), ESAJ, ENSNP (Blois), INH (Angers), EAP (Lille), ITIAPE (Lille).

1e étape : Le questionnaire
Le questionnaire suivant a été envoyé en novembre par la FFP à tous les partenaires cités ci-dessus.

Formation initiale, diplômes
1. Mise en place du LMD dans les écoles d'architecture et de paysage : le titre de paysagiste DPLG est-il conservé ou modifié ?
2. La mise en place d'un diplôme d'Etat d'architecte s'applique-t-elle aux paysagistes DPLG formés dans les Écoles d'Architecture ?
3. EAP Bordeaux : distinction institutionnelle et fonctionnelle entre écoles d'archi et de paysage) ?
4. Est-ce le même fonctionnement pour l'Ecole d'Architecture et du Paysage de Lille ?
5. Pouvez-vous donner le nombre de diplômes délivrés par chaque établissement en 2003 et 04 ?
6. Nombre et intitulés des Licences et nombre de licences délivrées par les établissements formant des BTS en 2003 et 2004 ?

Valorisation des Acquis de l'Expérience
7. Pouvez-vous nous communiquer pour chaque établissement sur les années 2003 et 2004 :
-  le nombre de demandes de VAE reçues ?
-  le nombre de dossiers traités ?
-  le nombre de diplômes délivrés ?
8. En cas de besoin de formations complémentaires pour un candidat à la VAE, possédez-vous une formation continue y répondant ? Sinon, vers quels établissements redirigez-vous le candidat ?

Enseignants : effectifs et statuts
9. Nombre d'enseignants titulaires dans le domaine du paysage pour chacune des tutelles (Agriculture, Culture, Education) ?
10. Nombre d'enseignants-chercheurs et le nombre et les intitulés des différents laboratoires de recherche pour chaque établissement d'enseignement supérieur en paysage en 2004 ?
11. Dispositions mises en place par les différentes tutelles rendant possible la titularisation de vacataires n'ayant pas de doctorats universitaires ?
12. Nombre et statut des paysagistes concepteurs libéraux ayant des charges d'enseignement dans chacun des établissements ?

Fonctionnaires : effectifs et statuts
13. Nombre de paysagistes concepteurs (hors enseignants) ayant un poste de titulaire dans l'administration publique ? et le nombre de contractuels ?
14. Recrutement dans la fonction publique nationale et territoriale : statut (classe, corps, grille, indice...) pour chacun des diplômes délivrés par chacune des écoles ? statut des contractuels ? Maîtres d'œuvre privés
15. Dispositions concernant la « Pratique du droit à titre accessoire », qui ne concernent pas les professions réglementées comme les architectes : dans quelle mesure et à quelles conditions s'appliquent-elles aux paysagistes concepteurs ?
16. Dispositions pédagogiques ou de formation dans les établissements d'enseignement supérieur en paysage pour permettre aux professionnels qu'elles forment de réaliser légalement les actes qui relèvent de la pratique du droit à titre accessoire ?

retour