vous êtes ici : Actualités > archives

Archives

personnalisez l'affichage de l'agenda

Rubriques

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Portée

  •  
  •  
  •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  

29/04/2010Festival International des Jardins, 29 avril au 7 octobre 2010

Thème 2010 : Jardins « corps et âme »

Je suis né et ai été nourri jeune au jardin de France : c'est Touraine.
Rabelais, Pantagruel, IX

 

Festival International des Jardins et du Paysage du Domaine de Chaumont-sur-Loire

Au cœur du jardin, le corps et l'âme exultent. Lieu du bien-être, de « l'otium », du repos décrit par les Anciens, le jardin est d'abord « l'endroit où l'on se sent bien ». Agissant sur tous les sens, il est le lieu d'apaisement et de sérénité par excellence : un espace propice à la contemplation et à la stimulation de l'imaginaire.

Mais il est aussi le lieu qui fait naître ces plantes qui soignent le corps, et plus généralement les herbes de santé, les plantes aromatiques, les plantes condimentaires... Le jardin génère les médicaments, mais aussi les onguents, les parfums, les saveurs...

Parfois considéré comme un espace de rédemption de nos tourments, il est également un lieu qui reconstruit et soigne l'esprit. « Toucher la terre » agit sur notre équilibre intérieur et l'on a pu mesurer le pouvoir du jardin sur les pathologies cérébrales et neurologiques. Dépenses physiques, activité intellectuelle, convivialité, tout concourt au jardin à favoriser les énergies positives.

Le jardin soigne aussi les paysages blessés, qu'il embellit, restaure, répare ; il participe même d'une purification de la nature empoisonnée par l'homme (pesticides, pollutions diverses...) avec les plantes dépolluantes, détoxifiantes.

Si le jardin soigne l'âme et le corps, il suscite des passions, des engagements « corps et âme » au service de cette cause de la beauté, du bonheur et du mieux-être. « La beauté - écrivait Stendhal - est une promesse de bonheur ». Le jardin sait tenir cette promesse et nous offrir le plaisir de le contempler dans son invention et ses diversités.

Nul ne peut plus ignorer combien le jardin prend soin de nous, influe profondément sur le corps et l'esprit et contribue ainsi à « soigner », à guérir, de diverses manières. Hortithérapie, phytothérapie, hédothérapie sont parmi les pratiques thérapeutiques multiples engendrées par le jardin.

La Présidence du jury 2010 a été confiée au grand neurologue Jean-Pierre Changeux. Biologiste de formation, il est également l'auteur de nombreuses publications sur l'art, l'éthique et la philosophie et préside notamment la Commission interministérielle pour la conservation du patrimoine artistique national.

Une vingtaine de jardins a été sélectionnée par le jury parmi plus de 300 propositions venues du monde entier. L'Angleterre, l'Allemagne, l'Italie, le Japon et les Pays-Bas sont représentés cette année.

« Carte verte » sera également donnée au grand architecte Dominique Perrault, au romancier, spécialiste des jardins Jean-Pierre Le Dantec, au paysagiste Michel Racine et à la plasticienne Béatrice Saurel, aux artistes Anne et Patrick Poirier et au chorégraphe Benjamin Millepied.

Avec « Jardins de lumière », une mise en lumière originale des parcelles du Festival, le visiteur sera également invité à une promenade nocturne inédite.

Thérapeutes de l'âme autant que du corps, les jardins 2010 sont une invitation à la sérénité et à l'harmonie.

Pour en savoir plus

 

retour