vous êtes ici : Actualités > archives

Archives

personnalisez l'affichage de l'agenda

Rubriques

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Portée

  •  
  •  
  •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  

05/12/2008Conseil national du paysage - Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET et Hubert FALCO installent le nouveau Conseil national du paysage

Conseil national du paysage

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET et Hubert FALCO installent le nouveau Conseil national du paysage et lui fixent un cadre de travail

Développement de la production d'énergies renouvelables (éolien, solaire, hydroélectricité, biomasse, ...), amélioration des infrastructures de transport collectif (réseau ferré, canal à grand gabarit Seine-Nord-Europe, transport collectif en site propre,...) rénovation thermique de tout le patrimoine bâti, constitution d'une trame verte et bleue pour préserver la biodiversité, transition des pratiques agricoles vers une plus grande durabilité, etc. : la question des paysages croise la quasi-totalité des chantiers lancés par le Grenelle de l'environnement. Elle doit donc être un instrument de consolidation de ces chantiers, comme elle est un facteur de cohérence du grand ministère voulu par le Président de la République qui rassemble écologie, énergie, développement durable et aménagement du territoire. Dans ce cadre, Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie et Hubert FALCO, Secrétaire d'Etat chargé de l'aménagement du territoire ont officiellement installé aujourd'hui, jeudi 20 novembre, le nouveau Conseil national du paysage.

Le Conseil national du paysage est placé sous la responsabilité de Jean-Louis BORLOO, ministre d'Etat, ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire. Organisme consultatif, le Conseil national du paysage est chargé d'accompagner de son expertise la définition, la mise en oeuvre et l'évaluation de la politique des paysages ainsi que de la Convention européenne du paysage en France.

A cette occasion, la composition de ce comité a été renouvelée selon la méthode du Grenelle, en recherchant une plus grande représentativité de la société civile, à travers notamment les syndicats et le milieu associatif. Lors de cette première séance, la Secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie a notamment rappelé son souhait de voir engagée une réforme de la réglementation de la publicité. La réglementation actuelle date de 1979 et de nombreux participants du Conseil national des paysages ont confirmé l'intérêt de la faire évoluer. Parce qu'elle nous concerne tous, cette réforme de la réglementation de la publicité nécessite une concertation approfondie avec tous les acteurs concernés, selon le processus mis en pratique désormais en matière d'environnement. « La protection des paysages, notamment vis-à-vis des atteintes par la publicité extérieure, fait partie des ‘enjeux écologiques du quotidien‘ auxquels nos concitoyens sont particulièrement attachés. Je souhaite que le Conseil national des paysages, instance de concertation et de dialogue, puisse être force de proposition sur la publicité extérieure dès la première lecture de la loi Grenelle II » a affirmé Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET. Hubert FALCO a souhaité pour sa part que soit remis du sens dans les politiques de gestion de l'espace et replacer la qualité du cadre de vie des populations au coeur de son action, notamment au travers des démarches paysagères dans l'approche de l'urbanisme ou de l'architecture, dans notre approche des territoires : appel à projets éco-quartiers, appel à initiatives écocités, incitation à des SCOT prenant en compte les nouvelles préconisations issues du Grenelle de l'environnement, ... « Le paysage est la clé pour faire le lien entre le territoire et le développement durable. Si nous voulons réussir le Grenelle de l'environnement, il faut remettre du sensible, du ‘visuel' au coeur de nos actions d'aménagement du territoire. La qualité des espaces s'apprécie toujours, en premier, avec le regard. Nous devons développer une réelle ‘intelligence de l'espace'. C'est toute une ingénierie du développement durable qui doit se mettre en place, dans laquelle l'approche par le paysage est tout à fait structurante » a déclaré le Secrétaire d'Etat chargé de l'aménagement du territoire. En pratique, Nathalie Kosciusko-Morizet et Hubert Falco ont proposé la mise en place, au sein du Conseil national du paysage, de trois ateliers thématiques, le premier sur la publicité et les entrées de ville (avec notamment l'urbanisme commercial), le deuxième sur les paysages et l'énergie (développement des énergies renouvelables, rénovation thermique des bâtiments, ...), et le dernier sur la biodiversité et les paysages (ce qui comprend les questions de nature en ville ou de trame verte et bleue). Ces ateliers thématiques ont pour mission d'irriguer le Conseil National du Paysage de propositions qui pourraient entrer en vigueur au moment de l'adoption de la loi de transition environnementale.

 

retour