vous êtes ici : Actualités > archives

Archives

personnalisez l'affichage de l'agenda

Rubriques

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Portée

  •  
  •  
  •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  

15/09/2009Des jardins en lumière à Nantes le 2 oct. 2009 - Les mises en valeur nocturnes des jardins de France sont de plus en plus nombreuses ...

Des jardins en lumière à Nantes le 2 oct. 2009

Les mises en valeur nocturnes des jardins de France sont de plus en plus nombreuses et attirent un public de plus en plus curieux.

Le Conservatoire des Jardins et Paysages se réjouit de ses initiatives d'autant plus que la vie d'un jardin ne se limite pas à la tombée de la nuit à la fermeture de ses portes.

C'est pourquoi nous avons souhaité organiser le 2 octobre 2009 en partenariat avec la Ville de Nantes et Philips Lighting :

« Des Jardins en Lumière ».

Cette rencontre est une belle opportunité pour tous d'échanger, développer des idées, des initiatives, de vivre, de ressentir, un jardin la nuit.

Cet événement, relayé par la « Gazette des Communes » et « Paysage Actualités », titres du Groupe Moniteur, se poursuivra durant trois autres soirées pour offrir au public nantais une vision nouvelle et inattendue de ce site historique.

Nous vous invitons à découvrir la mise en scène nocturne du Jardin des Plantes au travers d'un parcours d'environ 45 minutes où vous pourrez apprécier différents tableaux lumière reliés les uns aux autres par un cordon lumineux de bougies photophores qui rappelle « la nuit féérique du jardin des plantes du 17 mai 1874 » :

« Le jardin était illuminé à giorno de la façon la plus gracieuse et de la façon la plus pittoresque ; de longs festons formés par des verres de couleurs étaient disposés sur le bord des pièces d'eau et des lanternes vénitiennes avaient été placées avec goût au plus touffu des arbres qu'elles éclairaient brillamment. Des feux de Bengale, rouges et verts, exposés dans les massifs et même au sommet des arbres, venaient à de fréquents intervalles, illuminer d'un reflet fantastique des objets environnants et projetaient, selon leur disposition, d'immenses ombres chinoises sur le sol. Un appareil électrique alimenté par une quarantaine de piles, dirigeant sur les diverses parties du jardin, une longue traînée de lumière blanche dont l'obscurité des objets voisins augmentait l'intensité. Des embarcations pavoisées qui étaient placées sur les différents bassins, partaient de temps en temps, des fusées et des torpilles qui dessinaient sur l'eau des va et vient lumineux et ressemblaient à autant de gerbes d'or s'échappant du milieux des eaux. »

 

retour