vous êtes ici : Actualités > archives

Archives

personnalisez l'affichage de l'agenda

Rubriques

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Portée

  •  
  •  
  •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  

22/10/2008Nouveaux projets de parcs et jardins en région parisienne - Nous citerons ici quelques projets en région parisienne, dont certains seront forcément médiatisés.

Nouveaux projets de parcs et jardins en région parisienne

Nous citerons ici quelques projets en région parisienne, dont certains seront forcément médiatisés.

Pour nourrir cette rubrique « nouveaux projets » n'hésitez pas à nous indiquer tout au long de l'année les nouvelles réalisations à voir dans vos régions.


Le parc Clichy-Batignolles, Paris 17ème

Le parc s'étend. Fin de la tranche 2

Partiellement inauguré en juillet 2007 le parc Clichy-Batignolles (Agence Jacqueline Osty) a ouvert une seconde tranche pendant l'été 2008.

Cette deuxième tranche située en limite des voies de chemin de fer est essentiellement constituée par l'eau : une « place des jets d'eau » et un « bassin biotope » de 3000 m2.

La réalisation est aussi soignée et luxueuse que dans la première tranche, la place d'eau déçoit car on ne comprend pas comment elle vient à la suite de la première partie du parc, elle est un peu coincée entre la fin de pelouses modelées et le début du bassin biotope.

En revanche, ce dernier est déjà une réussite sur le plan des plantations, l'illusion du « déjà là » fonctionne. Parions sans risques que la promenade sur l'eau et la bronzette sur les gradins seront vite adoptées par les parisiens.

Un an après, le retour sur l'ensemble du parc vaut le déplacement : la végétation a explosé et déjà on perçoit bien la diversité et la richesse des ambiances. Le large fossé planté est spectaculaire.

Seul accident, les cerisiers du japon plantés dans « le jardin des talus », d'ailleurs on ne comprend pas très bien le sens de cette partie du parc.

À terme, le parc Clichy-Batignolles devrait passer de 4,3 ha à 10 ha. Les travaux du futur quartier viennent de démarrer.

- Renseignements : Pour y aller, Métro Brochant (Ligne 13), descendre rue Cardinet.

Renseignements : www.Jardins.paris.fr


Parc départemental du Chemin de l'Ile, à Nanterre

Agence Acanthe, Gilles Clément et Paul Chemetov
Ce parc reconquiert 14,5 hectares d'anciennes friches industrielles en bord de Seine. Des bâtiments à la végétation sans oublier le recueil des eaux ou encore le recyclage des matériaux ce parc à l'ambition d'être un modèle, presque un prototype en matière de techniques de « développement durable ».


Jardin du Musée du quai Branly (Paris 7ème)

Gilles Clément
Un jardin extrêmement bien planté, un joli écrin pour le bâtiment de Jean Nouvel qui cède à la mode en acceptant jusqu'à la caricature que son bâtiment disparaisse dans la verdure. A voir cependant, notamment pour le traitement du rapport à la ville côté rue de l'Université et la richesse des plantations.


Jardin de Vert-de-Maisons à Alfortville (rue Jean-Jaurès - rue de Rome

Christine et Michel Péna
Un jardin du « jardinage » où l'agence Péna décline différentes ambiances portées par une très grande qualité des ouvrages, en particulier des murets et des sols.


Jardin du Musée d'art contemporain de Vitry-sur-Seine (Mac-Val, département du Val-de-Marne)

Agence Latitude Nord, Gilles Vexlard et Laurence Vacherot.
Un jardin espace public de 10 000 m² dans le prolongement du nouveau musée.


Parc écologique et nautique de l'Ile de Monsieur

Nouvel aménagement au pied du parc du Domaine national de Saint-Cloud qui s'inscrit dans le vaste projet d'aménagement des bords de Seine porté par le Conseil général des Hauts-de-Seine et les départements voisins. Ce parc écologique réhabilite l'île de Monsieur (autrefois liée au domaine de Saint-Cloud) en accueillant une nouvelle base nautique. Jean-François Quesson, maître d'œuvre de l'ensemble du parc annonce la couleur HQE dès le parking abondamment planté et assaini par des noues déjà amplement envahies par une végétation de milieu frais. Le parc est ouvert sur les bords de Seine actuellement en réhabilitation. Depuis l'entrée, plusieurs séquences se succèdent : la « rue » de la base nautique, une prairie fleurie prolongée par une grande prairie fauchée entièrement tournée vers la Seine... Une rivière reprenant l'image d'un rû sert de fil à une promenade les pieds au sec sur un long chemin en platelage de bois. Les déblais, non évacués du site, ont été remodelés en petits monticules plantés qui permettent une transition presque campagnarde entre la ligne de tramway et le parc. La plupart des essences utilisées sont locales, la praire est estampillée « écologique ». Il n'y a pas d'arrosage automatique, et les eaux pluviales s'évacuent par infiltration. Le projet vient d'être livré (2ème tranche), à terme on imagine bien comment la végétation - arbres, arbustes, et herbacées - va très vite composer un paysage de ripisylve dans lequel la base nautique est venue s'installer. Petite critique aux architectes plutôt bons pour les bâtiments mais un peu envahissants autour, notamment à travers la production d'un mobilier inutile et souvent mal placé. Mais ces objets, déjà démodés, n'engagent pas le long terme.


- Renseignements : Pour y aller, métro Ligne 9, Pont de Sèvres (traverser le pont), Tramway T2 : Musée de Sèvres, Bus Pont de Sèvres. www.ile-de-monsieur.fr

 

retour